PARTICIPANTS_VISITEC’est en partenariat avec Futurobois, et sur proposition des adhérents impliqués dans cette opération (CAPC, Effilios et R&C Architecture), que le Cluster Eco-Habitat a invité le réseau à partager la démarche et les objectifs de ce projet :

Respecter le patrimoine

Ce groupe scolaire est situé à 300 mètres de l’église du village qui a été récemment restaurée. Les architectes ont eu à cœur de ne pas dénaturer l’écriture architecturale de cette école des années 50. Il convenait alors de reprendre les éléments essentiels de l’identité des bâtiments tout en proposant une nouvelle écriture. Les menuiseries bleues, permettant de remettre de la couleur dans la ville, en est une illustration.

Isolation

Les soubassements en pierre ont été conservés et font l’objet d’une isolation par l’intérieur.  Le choix du maître d’ouvrage a été de mettre en œuvre le maximum d’éco-matériaux à la fois pour minimiser l’impact environnemental, et pour l’aspect de démonstration écologique.
La fibre de bois de 20 cm d’épaisseur a pu être approvisionnée en cours de projet ce qui facilite la pose.
Par ailleurs, l’étanchéité à l’air a fait l’objet d’un travail soigné nécessitant une ventilation adaptée.

Qualité de l’air intérieur

Alors que la première ébauche du projet prévoyait une ventilation automatique classique, le choix s’est ensuite porté sur une ventilation double-flux pour assurer à la fois la qualité de l’air des espaces et la performance énergétique. Il a été rappelé que pour les écoles de cette époque, les plafonds hauts permettaient d’éviter une trop forte concentration de gaz carbonique en utilisation. La réhabilitation limite fortement les passages d’air par les parois, nécessitant le renouvellement par la ventilation.
La centrale de traitement d’air est positionnée de manière malheureusement non optimale à l’extrémité d’une aile, ce qui est souvent le cas en réhabilitation. Cependant, elle est très accessible pour la maintenance. Il est rappelé que le changement des filtres à air doit être régulier, ce qui devrait être assuré par les services de la collectivité.

Production de chaleur – pilotage

Une chaudière à granulés de bois sera installée à la place de la chaudière fioul. Celle-ci combinée à un système de pilotage permettra de faire baisser fortement l’impact carbone de l’école (qui est très important dans la part des bâtiments publics de la commune).

Nous notons également l’importance de l’instrumentation qui permet de vérifier la qualité de la conception et de la réalisation mais également les réglages des systèmes ainsi que les usages.

La maîtrise d’ouvrage a souhaité valoriser le tissu économique local, les entreprises du chantier sont issues du département de la Vienne.

 

Pour aller plus loin : Photos Fiche d’opération de démonstration