Au programme de la journée.

Au programme de cette journée : clic !

 

 
 

Toute l’équipe du Cluster Eco-Habitat vous remercie – encore une fois – de votre présence à son Assemblée Générale 2017 qui s’est tenue le 20 juin dernier sur la commune de Saint-Léonard-de-Noblat. Merci également des retours que vous nous avez faits parvenir sur cet évènement, retours d’ailleurs très positifs sur l’ensemble de la journée. Nous souhaitions vous proposer une journée où rencontres, échanges, découvertes et convivialité étaient au programme ce qui a semblé être le cas.

 > Diaporama photos

 

 

 


RETOUR SUR LES TEMPS FORTS !

Moment de convivialité autour de l’émargement…

Avec des rencontres physiques de personnes qui n’avaient à ce jour échangé que par téléphone, mail et visioconférence ! C’est bien cela la force du Cluster Eco-Habitat !

AGAssemblée Générale

Une présentation dynamique des actions 2016 et des perspectives 2017 du Cluster Eco-Habitat avec un zoom particulier sur la collaboration avec le CREAHd, notre homologue aquitain. Merci à Alain DENAT pour sa présence !

> Diaporama projeté en séance,
> Rapport d’activité 2016, perspectives 2017.

 

Intervention de Marie-Monique ROBIN

MMRJournaliste d’investigation et réalisatrice,  Marie-Monique Robin a parcouru le monde à la fois pour dénoncer les atteintes aux droits de l’homme et à l’environnement mais aussi pour valoriser les initiatives dignes d’intérêt.
Si son documentaire le plus connu est sans doute « Le monde selon Monsanto » où elle dénonce la dangerosité du Roundup et l’hégémonie préjudiciable de la firme, elle aime filmer les « lanceurs d’avenir ». Son dernier film « Qu’est-ce qu’on attend ?» en est une illustration et raconte ainsi comment la petite ville alsacienne d’Ungersheim, s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole. Le film fut diffusé le soir même au conseil départemental de Limoges. Lors de l’AG, Marie-Monique a davantage appuyé son propos sur l’urgence d’agir en l’illustrant de données actualisées sur la situation environnementale actuelle.
Plusieurs extraits de son documentaire « Sacré Croissance » ont été diffusés pour montrer des initiatives d’autonomie énergétique sur différents coins de la planète.
Au-delà du constat, le message est clair : il est possible d’agir mais cela nécessite des élus et des citoyens éclairés et courageux…

les_halles_1

 

Déjeuner

Un moment « à la fraîcheur » – sous les anciennes halles de Saint-Léonard-de-Noblat – convivialité, échanges et rencontres au RDV.


 

ATELIER 1  : Redynamisation des centres-bourgs.

Pour réfléchir sur la redynamisation du centre-bourg, 3 intervenants ont éclairé les participants :

  • Elise HENROT, GEOSCOPE Sarl,
  • Philippe RADONNET, Guide du Pays d’Art et d’Histoire,
  • Béatrice FOURNET-RAYMOND, architecte et élue de la commune de Saint-Léonard-de-Noblat.

 

Au travers des ruelles, Philippe RADONNET a remonté le temps et distillé ses connaissances architecturales et historiques sur Saint-Léonard-de-Noblat en évoquant son évolution au fil des siècles.
Fort de ces informations, Elise HENROT,  géographe, directrice d’études et co-fondatrice du bureau d’étude Géoscope, a emmené le groupe dans plusieurs endroits stratégiques de la ville en matière d’urbanisme et évoqué les projets potentiels.
Béatrice FOURNET-RAYMOND a évoqué les problématiques inhérentes à de petites communes avec un centre-bourg historique et contraint. Comment concilier un patrimoine fort et des usages qui évoluent constamment ? Quelle place réserver à la voiture ? Doit-on envisager un centre-bourg comme un éco-quartier ? Autant d’interrogations et de propositions qui ont ouvert le champ des possibles et permis l’échange entre professionnels confrontés aux mêmes problématique.

 

ATELIER 2  : Ossature bois et construction paille, animé par :

 

C’est avec entrain que nous avons découvert une belle maison avec une vue plongeante sur la campagne Limousine !
Quelle ne fut pas notre surprise quand – après avoir eu quelques explications de Fabrice SIMON, l’heureux propriétaire de cette belle maison atypique – nous entrâmes dans la fraîcheur des lieux alors que ce jour-là, c’était une chaleur caniculaire qui nous accompagnait. Fraîcheur qui ne tardât pas à s’altérer puisque le soir Fabrice a pu constater que la maison avait gagner 1°C avec notre présence !

Présentation rapide de la maison :

  • Maison individuelle – autoconstruction (conception et travaux) ;
  • 150 m2 de surface de plancher ;
  • Année de livraison : 2014 ;
  • Consommation d’énergie 85 kWh/m2/an ;
  • Ossature bois et isolation paille.

Notice architecturale

Les objectifs de cette construction étaient multiples :

  • Être économe en énergie aussi bien pour l’eau et le chauffage que pour le fonctionnement,
  • Avoir un impact environnemental le plus faible possible,
  • Avoir un habitat sain pour ses occupants.

 

Les principes de bases de cette habitation sont les principes du bioclimatisme. En cherchant les solutions techniques répondant à ces objectifs, Fabrice SIMON a découvert que la paille apparaissait comme une évidence. Puis la technique du GREB a semblé la plus simple à mettre en œuvre. Il a également fallu prendre en compte des contraintes locales comme la pente ou le radon.

Olivier GAUJARD nous a ensuite présenté en salle les différentes caractéristiques de la paille et des bâtiments paille exemplaire.

> Présentation d’Olivier GAUJARD

Pour plus d’information sur la paille dans le bâtiment, contacter Nicolas RABUEL de Résonnance Paille et du RFCP : nicolas.rabuel@rfcp.fr .

 ATELIER 3  : Réhabilitation du bâti ancien, animé par :

  • Philippe TOURTEBATTE, expert du bâti ancien,
  • Emma STEPHAN, chef de projet et de recherche – Performances globales du bâtiment , CEREMA.

 

C’est dans la fraîcheur des murs épais de la salle de conférence du foyer rural que la vingtaine de participants s’est réuni en ce début d’après-midi pour l’atelier dédié au Bâti Ancien.

Bati-ancien_2Emma STEPHAN a présenté le projet CREBA pour Centre de Ressources pour la RÉhabilitation responsable du Bâti Ancien. Porté par le CEREMA avec quatre organismes (Arts & Métiers ParisTech, École d’Architecture de Toulouse, Sites et Cités remarques de France, Maisons Paysannes de France), ce projet est soutenu par le programme PACTE.
CREBA a pour but de recenser les réalisations exemplaires de bâtiments anciens conciliant préservation du patrimoine (que le bâtiment soit protégé ou non) et réhabilitation énergétique globale (que le bâtiment soit labellisé ou non), de proposer un outil d’aide à la décision et de partager les bonnes pratiques par le retours d’expériences. En savoir +.

> Présentation de Emma STEPHAN

Bati-ancienPhilippe TOURTEBATTE a ensuite souligné la nécessaire prise en compte de la fonctionnalité du bâti existant avant toute réhabilitation.
Au travers de ses exemples illustrés en salle, les participants ont été sensibilisés à l’importance d’une observation fine des systèmes constructifs, des désordres qui les affectent, de leurs états de conservation. Les échanges nombreux se sont poursuivis en déambulant dans les rues du centre-bourg de Saint-Léonard-de-Noblat. La richesse patrimoniale et la diversité architecturale du lieu offre les exemples et contre-exemples de bonnes pratiques en matière de conservation, restauration et réhabilitation du bâti ancien. Cet atelier d’archéologie du bâti s’est achevé avec la présentation d’essais d’enduits intérieurs et extérieurs issus d’une formation pratique à destination d’artisans locaux en 2015.

> Présentation de Philippe TOURTEBATTE