Nous vous présentons ici une grande majorité des isolants présents sur le marché français. Ces derniers sont répertoriés en fonction de leur origine, qu’elle soit minérale, végétale, issue du recyclage ou synthétique.

Chaque fiche détaille le matériau en spécifiant : 
– ses domaines d’utilisation ;
– ses propriétés ;
– ses caractéristiques techniques ;
– les normes et/ou réglementation en vigueur ;
– sa mise en œuvre ;
– des conseils de pose et d’utilisation ;
– ses avantages et inconvénients ;
– son impact sur la santé ;
– une liste non exhaustive de fabricants.

ISOLANTS SYNTHETIQUES (polyuréthanes, polystyrène extrudé et expansé)
Les isolants synthétiques sont produits par l’industrie pétrolière. Leur production est énergivore et fortement productrice de CO₂. Ces isolants dégagent de nombreuses COV et sont très toxiques en cas d’incendie. Ils ne sont pas recyclables sans risque pour l’environnement. Ce type d’isolant possède tout de même des avantages :

Ils peuvent avoir un lambda très faible donc nécessiter une faible épaisseur pour être performant ;
Coût faible.

ISOLANTS ISSUS DES MINERAUX
Les isolants minéraux sont issus de matières premières minérales (silice, roche volcanique, argile…). La production de ces matériaux est énergivore et producteur de CO². Les possibilités de recyclage varient et dépendent de la nature des matériaux qui leur sont associé. Attention, leur stabilité est variable selon leur texture et leur densité. Ce type de matériau possède quelques avantages : leur prix est attractif et ils sont performants.

ISOLANTS ISSUS DES VEGETAUX
Les isolants végétaux sont issus de matières premières végétales et sont les plus couramment employés en construction écologique. Ils peuvent être dans certain cas, le produit de la valorisation de produits considérés comme des déchets. Les isolants végétaux sont une ressource renouvelable et abondante. Ces matériaux sont peu énergivores, ils sont sains pour les habitants. Attention cependant à l’humidité et aux additifs ajouter à leur composition. Ils sont la plupart du temps recyclables. De plus, pour certains d’entre eux, ils peuvent faire vivre l’économie locale en développant des filières régionales, ce qui facilite la démarche globale. Il faut être vigilant sur la qualité de ce type de matériau s’ils ne sont pas contrôlés.

ISOLANTS D’ORGINE ANIMALE 
Les isolants d’origine animale proviennent des poils, des plumes et des duvets de mammifères. Les principaux isolants d’origine animale sont la laine de mouton et les plumes de canards. Ils possèdent des caractéristiques intéressantes. En effet, ce sont de très bons isolants thermiques et acoustiques rivalisant avec les isolants synthétiques. Ces isolants nécessitent des traitements pour résister aux rongeurs et aux insectes.
Il faut être vigilant sur l’utilisation de l’isolant, lorsqu’il n’est pas traité.

ISOLANTS ISSUS DU RECYCLAGE
Les isolants issus du recyclage proviennent souvent de nos objets de consommation courante, que nous jetons en fin de vie. Ce type d’isolant requiert la création d’une filière très organisée concernant la récupération, la valorisation et la distribution. La qualité des isolants issus du recyclage est bien réelle. Ce sont des produits ayant de bonnes performances thermiques, avec un bilan carbone intéressant, de plus, ils sont des produits facilement recyclables.

Les fiches qui vous sont présentées ont été réalisées en début d’année 2012 à partir de données fournies en parties par l’IUMP de Troyes. Le Tableau Santé a été réalisé à partir de données fournies par le CNISAM. ATTENTION, les informations techniques présentent dans les fiches sont susceptibles d’évoluer.