Chaux & Enduits de Saint-Astier… A la pointe de l’innovation !

Interview de Guillaume ROZE, Directeur marketing et commercial.

 

Quelle est l’histoire et l’activité de la société ?

SAINT-ASTIER est un producteur indépendant français de chaux hydraulique naturelle depuis 4 générations. La société est une entreprise familiale avec pour singularité de posséder une carrière souterraine de près de 40 hectares de surface. La pierre calcaire aux propriétés minéralogiques uniques donne, après cuisson, des chaux hydrauliques naturelles de grandes qualités. La production est 100 % locale, basée en Dordogne, au cœur du Périgord « blanc ». Sur le site, sont bien sûr implantés la carrière, les fours à chaux, l’unité de production de mortier, le laboratoire, la R&D et les bureaux administratifs.
Les chaux hydrauliques naturelles sont essentiellement utilisées en restauration de bâtiments anciens et historiques, cœur de notre activité. D’autres produits ; chaux formulées, mortiers, s’utilisent en rénovation ou pour la construction neuve avec la gamme éco-matériaux (chaux-chanvre, chaux-liège ou chaux/ pouzzolane et bétons de chaux).

L’offre s’identifie selon les marchés :

Pour la restauration :

  • Les chaux hydrauliques naturelles (NHL 5 la TRADI 100 ; NHL 3,5 la LC**** ; NHL 2 la TERECHAUX) ;
  • Les chaux colorées ;
  • Les Mortiers techniques (assainissement SANIMUR, réparation de pierres MRP, coulinage… ).

 

Pour la rénovation :

  • Les chaux formulées : Pour le montage ou consolidation de maçonnerie, de couverture, pour des enduits/rejointoiement (BATICHAUX, BATICHANVRE, TRADECO… ) ;
  • Les Mortiers d’enduits colorés pour les façades (CHAUSABLE et COLORCHAUSABLE) Les finitions décoratives avec les badigeons de chaux naturelles (colorés ou non).

 

Pour le neuf :

  • Les chaux formulées : Pour le montage et enduit (TRADIBLANC, HOURDEX… ) ;
  • Les mortiers prêts : Monocouche ou Multicouches.

 

Un calcaire unique associé à une expertise et un savoir-faire de fabrication permet à Saint-Astier de produire une chaux d’exception de « haute Facture ». A l’origine de nos produits, celle-ci permet à Saint-Astier de proposer une offre étendue et de qualité sur le marché.

Comment est organisée votre structure ? A-t-elle connu des évolutions importantes ?

Aujourd’hui SAINT-ASTIER compte 125 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros. En l’espace de vingt ans, Saint-Astier est passé d’une équipe technique et commerciale de 5 à 30 personnes répartis en France et à l’international. Cette équipe technique/métier est au service du marché pour conseiller et suivre les projets.
Notre engagement : mettre le savoir-faire technique de nos équipes au service de l’innovation produits et du service clients. Être en mesure de développer un produit propre à chaque bâti, apporter une réponse rapide avec des solutions naturelles.

A quel public vous adressez-vous ?

SAINT-ASTIER s’adresse essentiellement à un public d’entreprises de restauration de monuments historiques, architectes, architectes du patrimoine ou des bâtiments de France. Mais aussi aux économistes et entreprises du bâtiment (maçons, tailleurs de pierre, …). Enfin, le particulier, propriétaire de bâtis en pierre (ou amoureux du patrimoine !) reste aussi un acteur privilégié pour Saint-Astier.
SAINT-ASTIER accorde également une importance toute particulière à travailler avec tous les centres de formation liés à l’univers du bâtiment afin de faire connaître aux jeunes générations, futurs professionnels de demain, le matériau noble qu’est la chaux, à expliquer ses qualités et ses mises en œuvre possibles sur chantier. Un engagement fort de transmission dans les règles de l’art.

Quels changements observez-vous ces dernières années et comment les anticipez-vous en interne ?

Nous constatons que le marché de la restauration se tend et que la concurrence est accrue. Certains acteurs industriels, pour qui la fabrication de chaux n’est pas leur cœur de métiers tendent à vouloir banaliser les techniques et les savoir-faire.
SAINT-ASTIER, répond par l’innovation produit, par la technicité et le service. Les équipes sont capables de répondre à chaque spécificité chantier en trouvant une réponse adaptée. Les techniciens analysent les demandes, échangent avec les architectes et apportent ensuite la réponse appropriée. Technicité, disponibilité, réactivité sont la règle pour un bon suivi des chantiers.

Avez-vous des exemples de réalisations intéressantes à partager ?

Voici en image quelques exemples emblématiques : Mont St Michel, La villa Belza à Biarritz, Fort St Jean, abbaye de la Chaise Dieu, CROUS de Poitiers , …

Que vous apporte une structure comme le Cluster Eco-Habitat ?

SAINT-ASTIER est adhérent de la première heure car il y a une similitude d’approche entre notre vision et celle de l’éco-habitat. Notamment sur l’approche des techniques et des savoir-faire basés sur le respect du bâti ancien mais également sur les compatibilités des matériaux entre eux.  Cette relation et ces échanges nous permettent de progresser et de proposer de nouvelles offres, mais également d’être en alerte ou en veille sur des techniques ou produits.
Le Cluster Eco-Habitat permet donc de très belles rencontres avec des entreprises désormais partenaires. Les rencontres organisées par le réseau sont des opportunités de créer du lien entre entreprises et industriels.

Votre dernière innovation ?

Le béton pouzzolane. Nous avons développé une solution très spécifique, demandée depuis longtemps. Vous pouvez retrouver la documentation sur notre site (très bien renseigné).

Interview réalisée le 12 septembre 2017.
www.c-e-s-a.fr/