aberRénovation énergétique des logements existants par l’extérieur à base de solutions constructives bois adaptées au climat atlantique (Projet interrégional)

Le parc du logement social des années 60-70 est souvent un gouffre énergétique (75 % du parc en Poitou-Charentes ne rentrent pas dans les critères du Grenelle avec 54 % des logements en classe D) et les charges liées aux dépenses de chauffage grèvent le budget des ménages qui y habitent. A l’opposé du principe de rénovation urbaine par la démolition, la réhabilitation thermique de ces immeubles permet de concilier les qualités spatiales et lumineuses de ces logements avec un coût de fonctionnement redevenu accessible pour leurs locataires.

Objectifs : Accroître la compétitivité de la filière bois des régions concernées en développant des techniques et moyens innovants.

  • Développer et systématiser des solutions reproductibles.
  • Atteindre un haut niveau de performance thermique et à coût maîtrisé.
  • Revaloriser l’architecture, recourir aux systèmes constructifs industrialisés.
  • Préserver le confort pour les locataires, en particulier par des délais de réalisation plus courts.
  • Valoriser les résultats.
  • 2011 – Lancement du programme national et élaboration du référentiel ABER.
  • 8 décembre 2011 – Lancement du programme en Aquitaine.
  • 18 mars 2013 – Avis favorable de l’aide régionale.
  • 3 avril 2013 – Lancement du programme en Poitou-Charentes.
  • Mai 2015 – Parution de l’APP « Eco-rénovation énergétique et environnementale performante ».
  • Décembre 2015 – Désignation de 3 opérations régionales lauréates à l’APP.
  • Février 2016 – Clôture du projet : restitution des résultats auprès du porteur du projet.

PARTENAIRES : Xylofutur, Cluster Eco-Habitat, Futurobois.

Réalisations :

  • Sensibilisation et mobilisation des bailleurs sociaux au programme.
  • Préparation de l’Appel à projets.
  • Proposition aux financeurs d’un modèle d’incitations financières réalisées notamment à partir d’analyses économiques de projets similaires.
  • Relais d’informations et prospection au sein du réseau suite au lancement de l’AAP.
  • Analyse technique des candidatures et participation aux auditions lors des comités de sélection.
  • Réunion de restitution chez Xylofutur, partenaire et mandant du programme.