Une entreprise du bois innovante construit son siège social BBC Effinergie

Le projet Croix Fort a muri dans la tête de Clément TURPIN, gérant d’AEC Bois, avec comme objectif affiché : La construction d’un bâtiment de bureaux très performant pour y implanter son siège social, louer les espaces restants et devenir une vitrine du savoir-faire de l’entreprise en matière d’éco-construction.

Devenir maitre d’ouvrage et viser l’excellence quand on est gérant d’une entreprise de construction bois, voilà une situation intéressante…

AECBOIS

Démarche collaborative

Persuadé que conception rime avec concertation, Clément TURPIN s’est entouré d’une équipe disposée à prendre le temps d’échanger pour associer qualité architecturale, performance énergétique et qualité constructive. Différentes esquisses ont été réalisées ainsi que des pré-études structurelles et thermiques, pour valider la faisabilité technique et financière de ce programme ambitieux :

  • Utiliser une structure bois à inertie légère avec des techniques propres à l'entreprise AEC Bois
  • Allier technicité et haut niveau de performance énergétique
  • Obtenir une grande qualité environnementale (utilisation de matériaux sains, qualité de l'air…)
  • Avoir une phase chantier courte
  • Offrant des bureaux modulables et conviviaux

Principe constructif

AEC BOIS - Principe constructifLe bâtiment consiste en un volume parallélépipède en structure bois sur 2 niveaux, reposant en porte à faux sur un bloc maçonné au RDC d'un côté et sur un portique de l'autre.

Au RDC, le bloc est composé de murs préfabriqués en béton, avec une isolation intégrée dans les murs. Les étages sont formés par une structure primaire lamellé collé assemblée en treillis. Les murs qui viennent en applique sur les treillis sont préfabriqués en atelier (isolation et bardage compris), les pignons et refends étant structurels alors que les façades ne sont que des remplissages. L'étanchéité est assurée par une membrane. Il y a une isolation complémentaire, en mur manteau, en fibre de bois.

Matériaux écologiques à tous les étages AEC BOIS - MatériauxDans un souci de construction durable et de qualité de l'air à l'intérieur du bâtiment, tous les matériaux ont soigneusement été choisis : ouate de cellulose, fibre de bois, OSB, Fermacell, Chêne d’origine française thermo huilé, châtaigner, peintures écologiques, … téléchargezFiche technique Performance thermique : le casse-tête entre simulation et usage

Si les approches de calcul réglementaires ont préconisé une enveloppe très performante (épaisseurs à respecter, étanchéité à l'air, limitation des points thermiques…), les simulations thermiques dynamiques ont soulevé un certain nombre de points:

  • AEC BOIS - performance thermiqueIl est très difficile de connaître l'occupation future du bâtiment, celle ci pouvant fluctuer énormément
  • Quelle que soit la configuration d'occupation, les apports internes de chaleur auront un impact primordial dans le résultat
  • Il faut trouver une solution qui réponde aussi bien à une occupation faible qu'à une occupation maximale du bâtiment

S’il n'est pas judicieux pour un bâtiment de ce type, dans lequel les usagers doivent produire un travail, de se priver de rafraîchissement, il faut veiller à consommer le moins possible pour conserver un programme Effinergie.

Les options finalement choisies pour allier confort et performance :AEC BOIS - performance

  • Une ventilation double flux sert au renouvellement hygiénique de l'air et aussi à la surventilation nocturne pour rafraîchir (en mode by pass)
  • le système de chauffage est composé d'une pompe à chaleur eau/eau fonctionnant sur des sondes verticales (400mL de forages), associé à des cassettes ventilo-convecteurs de diffusion
  • le système passif de rafraîchissement consiste à puiser de l'eau « froide » dans les sondes verticales ; un échangeur envoie alors de l'eau glycolée froide dans les cassettes et ces dernières se chargent de diffuser de l'air froid via l'échangeur interne. (seuls les circulateurs fonctionnent, pas la PAC)
  • en complément de ces moyens techniques, le bâtiment offre une capacité d'occultation solaire importante :

> bardage à claire voie vertical avec biseau apportant une occultation partielle permanente > système de volets extérieurs ajourés coulissants permettant d'occulter partiellement les menuiseries > des stores intérieurs sur chaque menuiserie seront livrés avec le bâtiment

Photovoltaïque pour l’exemple

AEC BOIS - BâtimentDans l’optique de réaliser un bâtiment exemplaire, la toiture accueillera 138 m² de panneaux photovoltaïques, générant une installation de 17640 watt-crête (apportant par la même occasion un ombrage sur l'étanchéité, limitant la surchauffe).

Cependant aucune production d'énergie photovoltaïque n'a été prise en compte dans le calcul thermique qui a abouti à la performance Effinergie. Le prix de la collaboration

Le coût total de construction est évalué à 1400 €HT / m² de SHON en intégrant les études (architecte + études techniques). D’après Clément TURPIN, ce coût aurait été bien supérieur sans cette conception intégrée avec de nombreux échanges entre les différents acteurs pour optimiser le projet.

CONCLUSION Le bâtiment a été conçu, dans une démarche collaborative, offrant une capacité d'adaptation mais nécessitant l'implication de l'usager pour garantir confort et sobriété énergétique. Cela passe donc par la mise en œuvre de moyens de sensibilisation et de formation des usagers : affichage dans les parties communes des modes d'utilisation disponibles et les « bonnes pratiques » à adopter ; site internet avec le double objectif de mettre en avant la réalisation et également d'apporter aux usagers les réponses à leurs questions. D'autre part, le suivi et l'analyse des consommations permettra d'orienter la communication à adopter voire d'apporter des améliorations au bâtiment. Le chantier est visible sur la zone de croix fort à St Médard d’Aunis (17) et Clément TURPIN a déjà prévu de présenter le bâtiment à différents publics lors de journées de visites commentées. Retrouvez la société sur son site : www.aec-bois.fr

Septembre  2010