ALTERLABRENCONTRE AVEC OLIVIER GIEN,
GÉRANT DE L’AGENCE D’ARCHITECTES ATERLAB (17)

 

1 – Quel est votre parcours, l’histoire et l’activité de la société ?
Je suis installé depuis 12 ans sur La Rochelle et suis mis à mon compte depuis 2010.
Diplômé de l’Ecole d’architecture de Nantes, j’ai complété mon cursus en 2007 par une formation continue d’un an (« Architecture, Développement Durable et processus Haute Qualité Environnementale »).
En 2011, premier coup d’accélérateur avec un gros concours remporté. Vite débordé, et avec toujours l’idée de travailler en équipe, j’ai fait appel à deux autres architectes et amis qui sont venus me rejoindre dans cette aventure rochelaise : Mélanie FAUGOUIN, qui a travaillé à Paris avec Hélène JOURDA, et Thibault DE CHAMPSAVIN que j’avais connus sur les bancs de l’école.
Cette association a permis d’augmenter les compétences de l’agence en l’occurrence en matière d’urbanisme. Aujourd’hui, notre activité se partage assez équitablement entre les marchés publics et privés.

2 – Quels changements observez-vous ces dernières années et comment les anticipez-vous en interne ?

Beaucoup de changements réglementaires !
Pour ne pas décrocher, nous appliquons 3 solutions : les formations (Cluster, Gep Atlantique, …), de la veille et du travail collaboratif.
Les compétences existent à tous les niveaux et ce n’est qu’en travaillant intelligemment et ensemble sur la phase conception des projets que nous pourrons réussir.
Nous échangeons aussi beaucoup avec les artisans sur les chantiers, qui se tiennent bien informés des nouveaux produits.

3 – Avez-vous des exemples de réalisations intéressantes à partager ?

La construction de 64 logements à Aytré (17) pour le bailleur social Habitat 17. Associé avec le cabinet Guinée Potin, nous avons conçu un projet avec une démarche environnementale commune.
Nous intervenons également pour des particuliers sur la maison individuelle, en neuf ou réhabilitation et extension.
Nous avons ainsi récemment terminé un projet intéressant : la réhabilitation et l’extension d’un chai avec un jardin d’hiver, une « boite dans la boite » et un projet calculé en RT 2012 même si la réglementation ne nous l’imposait pas.



4 – Que vous apporte une structure comme le CLUSTER ECO-HABITAT et plus généralement le réseau avec l’implication des maîtres d’ouvrage ?

Le Cluster permet de fédérer des métiers et individus éparpillés sur le territoire. Il devient le dénominateur commun.
Il permet également de mettre en lumière des compétences locales. Proposer ainsi des zooms sur des savoir-faire est une véritable aide à la communication pour de petites structures comme les nôtres.
C’est également une opportunité pour mettre en réseau la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre. Et constater, au travers des rencontres et ateliers organisés, que nous avons réellement les mêmes intérêts et préoccupations.
En résumé, je dirais que le Cluster permet une triple combinaison : Rencontre – Echange – Partage.

Pour plus d’infos, retrouvez le site internet d’Alterlab : www.alterlab.fr (mis en ligne : janvier 2013)

Propos recueillis en décembre 2012.