Carole MONDON

 

CAMIdiag86, crée en 2007, est en constante évolution.
Interview de Carole MONDON, gérante de la structure.

 

 

1 – Quel est votre parcours, l’histoire et l’activité de CAMIdiag86 ?
Après quelques années en thermique industrielle, de 1991 à 2000, je reprenais mes études en 2001 à l’école supérieure des Arts & Métiers, pour me spécialiser en matériaux et construction bois. En 2003, j'ai validé mes acquis en pilotant un projet d’implantation de ligne industrielle de traitement thermique (génie civil – gestion d’équipes et de matériels). Parallèlement à l’industrie, j’ai participé à un chantier d’autoconstruction de maison écologique à bas coût et pratiqué des montages de chauffe-eau solaire, toiture végétalisée, électricité biocompatible. Originaire du Poitou, en 2003, j'ai découvert Marc Tricot solaire et l’Association pour la Cohérence Environnementale en ViennE (ACEVE) pour un projet de construction écologique.

En 2007, j'ai créé CAMIdiag 86 et me suis spécialisée dans la thermique du bâtiment (prédiag énergétique, maison passive, rénovation écologique, thermographie du bâtiment, etc.).
Aujourd’hui, j’oeuvre principalement en bilan thermique et contrôle en infra rouge, je donne des conférences grand public sur les solutions aux problèmes énergétiques.
J’interviens aussi comme formatrice en thermique du bâtiment et performance énergétique.
 
2 – Quels changements observez-vous ces dernières années et quelle est votre action ?
La pauvreté et la précarité énergétique gagnent du terrain et ce n’est qu’un début. Les réserves d’énergie fossiles et fissiles s’épuisent et les énergies renouvelables ne pourront pas tout remplacer sans que nous changions nos habitudes. Les besoins énergétiques de l’habitat qui représentent plus de 40% des dépenses d’énergie doivent se réduire d’un facteur 10 ! C’est logique et le compte à rebours est lancé par rapport au réchauffement climatique. La pollution de l’environnement entraîne des désordres climatiques graves et des problèmes de santé publique.
A travers mon métier, je constate l’impact économique de l’augmentation du coût des énergies sur la qualité de vie des gens. J’interviens donc pour leur expliquer comment fonctionne leur bâti et leur donne les clefs pour le rénover sainement et efficacement en les sensibilisant déjà au passif. Je m’appuie sur mes propres réalisations en termes de rénovation écologique et contrôle par thermographie infra rouge.
 
3 – Que pensez vous de la nouvelle mode de l’infra rouge
et des programmes de rénovation en cours ?
camera thermique
La thermographie infra rouge est une puissante technique d'imagerie et de mesure des températures de surface du bâtiment, à condition que le thermographe ait été spécifiquement formé à la  compréhension et à la maîtrise de cette technique. La thermographie de terrain est fausse à 80% : ludique rime avec arnaque ! C’est pourquoi je me forme et suis en cours de certification, gages de sérieux, pour valider ma compétence.
La thermographie est une science d'avenir pour la réception des travaux neufs ou de rénovation, permettant de convertir ceux qui ne croient que ce qu'ils voient et de sensibiliser la population…. 
En vue globale des bâtiments, elle provoque une réaction immédiate de prise de conscience de ce qu'est la déperdition énergétique, alors on entend "il y a quelque chose à faire !".
Mais attention aux leurres, car toutes les irrégularités thermiques ne sont pas des défauts ! On peut faire dire n’importe quoi aux images et entraîner les usagers dans des dépenses inutiles pour eux…
Cet outil de vision n'est pas LA solution sur la majorité des bâtiments existants pour en corriger leurs performances énergétiques. Il faut ensuite un conseil pertinent et adapté avec une mise en œuvre qui respecte les règles de l’Art et l’historique du bâti. Alors, le maître d’ouvrage obtiendra un réel retour sur investissement et un confort accru.
 
C’est avec cette idée que j’ai sollicité Jean-Pierre OLIVA pour qu’il vienne en Poitou Charentes, animer 3 jours de stages en octobre 2012, sur « l’amélioration de la performance énergétique des bâtis existants ». Il est par ailleurs, auteur d’ouvrages sur l’isolation écologique et conception bioclimatique et consultant en éco-construction. J’apprécie la justesse de son analyse et espère que les artisans et concepteurs sauront bénéficier de son savoir-faire lors de ce stage dont l’objectif est triple :
  1. Comprendre les différents types de bâtiments pour éviter des interventions non appropriées (malfaçons, désordres, matériaux non adaptés)
  2. Définir et argumenter un programme de réhabilitation/restauration compatible avec l’existant pour améliorer son confort et ses performances thermiques
  3. Evaluer les avantages/inconvénients de leur mise en œuvre et estimer les coûts
C’est en allant suivre moi-même ses cours au centre d’écoconstruction www.hanneman.fr, que nous avons négocié et planifié sa venue. C’est une grande opportunité pour le Poitou- Charentes. D’autant qu’il donnera une conférence grand public le 15 octobre 2012.
 
4 – Avez-vous des exemples de réalisations intéressantes à partager ?
Je suis intervenue sur la rénovation d’une habitation des années 50 pour définir les choix d’investissement permettant de tendre vers le label « passif », les travaux sont en cours mais les résultats sont déjà prometteurs.
En ce moment j’assiste des maîtres d’ouvrage suite à un bilan thermique sur un bâtiment d’architecture locale. Les investissements ont été optimisés avec des économies d’échelle conséquentes. Les contrôles d’étanchéité et infra rouge valideront le respect des règles de l’art des artisans et l’atteinte du facteur 7.
 
5 – Que vous apporte une structure comme le CLUSTER ECO-HABITAT ?
Le Cluster Eco-habitat est un échangeur « intellectuel » et pratique, lieu de rencontres interprofessionnelles qui nous aide à partager nos savoirs. C’est une plaque tournante dynamique implantée dans le Poitou-Charentes pour nous stimuler à mieux travailler ensemble, développer localement nos compétences et partager nos savoir-faire.
Nous avons en Poitou-Charentes un patrimoine immobilier important qu’il faut préserver, il en fait le charme de la région et le plaisir de tous. Les problèmes environnementaux et l’écologie au sens large sont des points majeurs pour notre vie qui doit se dérouler en bonnes conditions, apprenons à mieux vivre ensemble et à préserver ce que nous possédons.
Ghandi disait "Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.” Soyons donc ce changement.
Propos recueillis auprès de Carole MONDON, 
gérante de CAMIdiag86,
le 4 mai 2012