Un bureau d’études thermiques et fluides
spécialisé dans la conception de bâtiments passifs certifiés Passivhaus.

 

Quel est votre parcours, l’histoire et l’activité de la société ?
La société Dynamic Energie a été créée en 2010 par Nicolas ANDRÉ, concepteur européen certifié de bâtiments Passivhaus. Notre activité se décline en plusieurs volets. Nous réalisons tout d’abord l’ensemble des études réglementaires liées à la nouvelle règlementation thermique (RT2012). Nous concevons également, en partenariat avec les bureaux d’architecture, des bâtiments passifs certifiés où nous accompagnons la maîtrise d’œuvre. Nous travaillons également sur les audits énergétiques de tout type d’édifice ainsi que sur l’aide et l’accompagnement dans les choix liés à des projets de rénovation thermique. Nos missions basées au départ sur l'agglomération d'Angoulême, la Charente, la Charente-Maritime et le Poitou-Charentes nous conduisent aujourd'hui à intervenir sur l'ensemble du Sud-Ouest de la France.

Quelle est votre clientèle ?
Attachée dans nos débuts à la conception de maisons individuelles passives et aux études réglementaires, la société mène aujourd’hui des projets pour les collectivités publiques (logements collectifs, salles des fêtes, etc.) tout en conservant un lien fort avec le domaine des particuliers. Nous sommes également solliciter par le secteur tertiaire dans le cadre de rénovation et de conseils. Maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre sont les principaux acteurs avec lesquels nous sommes amenés à collaborer et échanger.

Quels changements observez-vous ces dernières années
et comment les anticipez-vous en interne ?

Pour un bureau d’études comme le nôtre, les premiers changements observés sont ceux liés à la modification du cadre réglementaire. Il est évident que lorsque les normes évoluent, nous sommes obligés d’adapter nos méthodes et notre réflexion, la RT 2012 étant l’un des derniers exemples en date.
Ces changements ont une influence directe sur les différents acteurs de projets et les équipes associées. Ils conduisent notamment nos équipes à maîtriser davantage les outils de conception ainsi que les matériaux mis en œuvre. Ils renforcent la responsabilité des maîtres d’œuvre dans les suivis de projets et poussent les équipes d’exécutions à améliorer leur savoir-faire.
Si ces changements mènent à une meilleure performance des édifices livrés, ils s’accompagnent malheureusement de plusieurs points sensibles qui peuvent nuire fortement à l’essence d’un projet. A titre d’exemple les notions d’étanchéité à l’air peuvent, en fonction des matériaux, poser de vrais problèmes aux entreprises en charge de la réalisation.

L’anticipation reste alors un bon moyen de maîtriser ces contraintes. Il s’agit là d’une des raisons pour laquelle nous mettons en avant notre spécialisation dans les conceptions passives. En effet, ces édifices certifiés répondent d’ores et déjà aux critères de la future RT 2020 et nous permettent d’aborder la RT 2012 avec sérénité.

Avez-vous des exemples de réalisations intéressantes à partager ?
Pour les maisons passives, nous avons déjà obtenus quatre certifications Passivhaus en expérimentant pour chacune d’elles un système constructif différent. Aujourd’hui d’autres maisons sur lesquelles nous avons travaillé sont en cours de certification avec notamment une maison en bois massif.
Pour les logements collectifs passifs,  nous sommes en phase de réalisation de 21 logements en cours de certification Passivhaus. Le bâtiment répond déjà aux normes passives avec des niveaux d’étanchéité à l’air au-dessus de nos attentes (Q4= 0.07 m3.m²/h).  Ce résultat est le fruit d’une étroite collaboration au sein de l’équipe de maîtrise d’œuvre et une forte sensibilisation des entreprises lors des séances de préparation.
Ceci nous laisse présager de futures constructions passives afin de permettre de renouveler le parc habitat en logements confortables et peu énergivores.

Que vous apporte une structure comme le CLUSTER ECO-HABITAT
et plus généralement le réseau avec l’implication des maîtres d’ouvrage ?

Le Cluster Eco-Habitat c’est avant tout la création d’un réseau au service de l’échange et de la veille technique. Il nous permet aujourd’hui d’être tenu informés des dynamiques locales tout en permettant une ouverture d’esprit sur le monde de la construction. 

Retrouvez le site internet de la sociéte : www.dynamicenergie.com
Propos recueillis en mai 2014.